04/11/2007 – Apocalypse now

2007-08_apocalypse now

APOCALYPSE NOW – USA – 1979 – 3 h. 22 – Couleurs

En pleine guerre du Viêt-nam, les autorités militaires américaines chargent le capitaine Willard de retrouver, afin de le supprimer, le colonel Kurtz, qui, après avoir fait sécession avec quelques fidèles, s’est réfugié à la frontière cambodgienne dans un repaire inaccessible au cœur de la jungle.

Plus qu’un film de guerre, Apocalypse Now est un voyage initiatique, une quête du double, une réflexion sur l’homme dont la portée va bien au-delà du contexte de la guerre du Viêt-Nam. Au fur et à mesure que le bateau remonte le cours du fleuve et s’enfonce dans la jungle, les personnages se transforment et leurs instincts les plus archaïques refont surface. C’est un film sur la folie humaine. Ainsi tous basculent ou ont basculé : Kurtz bien sûr, mais aussi Kilgore obsédé par le surf au mépris des vies humaines, Clean le rocker qui ne sait pas retenir sa gachette, Lance qui s’évade dans les drogues, les colons français immergés jusqu’au cou dans la paranoïa, les playmates, les deux camps abandonnés sans commandement…
Musique pesante, immense travail sur les couleurs (nombreux jeux avec les fumigènes) et sur la lumière (tour à tour éclatante, mourante – dans la scène du dîner avec les colons français – et intermittente – le passage du pont de Do Lang) : le film déborde d’une sensualité expansive comme la végétation de la jungle, qui plonge les personnages et le spectateur dans une torpeur obsessionnelle.

Réalisation : Francis Ford Coppola 
Scénario :Francis Ford Coppola, John Milius
Musique :Carmine Coppola, Francis Ford Coppola
Photographie :Vittorio Storato
Montage :Walter Murch, Gerald B. Greenberg, Lisa Fruchtman
Décors :Dean Tavoularis
Interprètes :Marlon Brando, Martin Sheen, Robert Duvall, Frederic Forrest, Albert Hall, Sam Bottoms, Aurore Clément