Archives : Saison 2015-16

Éditorial de la Saison 2015-16 :

100 ans de « reflection »

Le Ciné-Club Jean Vigo s’est consacré depuis des années au cinéma de répertoire, autrement dit aux films classiques qui sont autant de chefs-d’œuvre de référence malheureusement réduits à la portion congrue sur les écrans d’aujourd’hui. Inconvénient, cela laisse de côté un certain nombre d’œuvres de valeur plus récentes. Sans nous le reprocher, un certain nombre de nos amis nous en ont fait la remarque.

Essayons donc d’innover!

Pour la saison 2015-2016 l’idée a été de mixer des films de notre Panthéon (Welles, Murnau, Wilder, Minnelli, Bunuel, Ozu, Kubrick, Antonioni) avec ceux de générations plus actuelles (Gray, Sorrentino, Allen, Schatzberg, Malick, Nichols, Chabrol, Lynch, Frears).

Notre intention est de rechercher de possibles correspondances ou des modèles qui auraient pu influencer les plus jeunes, de trouver des tentatives de reprendre certaines formes des anciens pour les détourner ou les pousser plus loin.

Aussitôt les doutes nous assaillent. Le cinéma d’aujourd’hui a-t-il quelque chose à voir avec celui d’hier ? Les modèles existent-ils ? Si oui, est-il possible de les découvrir à partir d’un échantillon limité ? D’où ce jeu de mot sur le titre de la saison pour nous inciter à réfléchir sur le reflet (reflection).

Nous avons constitué une structure qui permet le dialogue entre l’ancien et le nouveau. Construisant un système de correspondance, nous nous sommes aperçu que les liaisons possibles étaient nombreuses. Ce petit jeu offre pour chaque film des éclairages nouveaux et peut être infinis, comme lorsque l’on s’amuse avec plusieurs miroirs.2015_16_Petit_jeu

Une chose est cependant certaine, c’est la nécessaire ouverture de la saison par un film d’Orson Welles, pas seulement parce que nous fêtons le centenaire de sa naissance mais surtout parce que c’est lui qui, en 1941 avec « Citizen Kane » ouvrit la porte du cinéma moderne. Donc, à divers degrés, tous les films réalisés après, lui sont plus ou moins redevables.

Bonne saison. Nous espérons que ces 100 ans de « reflection » ne seront pas 100 ans de solitude, la solitude du cinéphile de fond.

Henri Talvat et Jean Aubert

 

FILMRÉALISATEUR
La Soif du malOrson Welles
Little OdessaJames Gray
Il divoPaolo Sorrentino
ZeligWoody Allen
Le Dernier des hommesF.W Murnau
Un Américain à ParisVincente Minnelli
Mr KleinJoseph Losey
FedoraBilly Wilder
Barry LyndonStanley Kubrick
L'ÉpouvantailJerry Schatzberg
La Ligne rougeTerrence Malick
Le CriMichelangelo Antonioni
Cet obscur objet du désir, Terre sans painLuis Buñuel
Take ShelterJeff Nichols
La CérémonieClaude Chabrol
Voyage à TokyoYasujirō Ozu
Mulholland DriveDavid Lynch
Les Liaisons dangereusesStephen Frears