04/04/2019 – La Voie lactée

La Voie lactée – France – 1969 – 1 h. 45 – Couleurs

Deux vagabonds, Pierre (Paul Frankeur) et Jean (Laurent Terzieff) espèrent se faire un peu d’argent sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. En route ils rencontrent des illuminés, des déments, et des adeptes des différentes hérésies du catholicisme. Six aspects des dogmes principaux sont illustrés : l’Eucharistie, la nature du Christ, la Trinité, l’origine du Mal, la Grâce et la Liberté, les mystères mariaux concernant le Vierge Marie.

C’est un film hors normes dans l’histoire du cinéma et l’œuvre de Luis Buñuel qui, aidé par Jean Claude Carrière, réalise ici un précis de théologie empreint d’humour et d’ironie qui masquent à peine un certain effroi. À travers les absurdités et les contradictions, toute une mythologie considérée comme une vérité absolue engendre la haine, le fanatisme et son cortège de massacres.
L’intrigue itinérante mêle le passé au présent, l’imaginaire à la réalité dans de multiples parenthèses, digressions où se côtoient le picaresque et le fantastique. Un film qui sème le doute et la curiosité dans l’esprit du spectateur.

Henri Talvat

Réalisation : Luis Buñuel
Scénario : Luis Buñuel, Jean-Claude Carrière
Photographie :Christian Matras
Montage : Louisette Hautecoeur
Musique : Luis Buñuel
Décors : Pierre Guffroy
Production :Serge Silberman
Interprètes : Paul Frankeur, Laurent Terzieff, Delphine Seyrig, Edith Scob, Bernard Verley, Michel Piccoli