07/02/2019 – La Strada

La Strada – Italie – 1954 – 1 h. 55 – NB

Zampanò est un forain ambulant qui parcourt les routes des Apennins en présentant un numéro basé sur sa force qu’il considère comme herculéenne. C’est un homme brutal et rustre. Il est accompagné de Gelsomina, une fille pauvre, naïve et innocente, qu’il a achetée à sa mère et qui lui sert de bonne à tout faire. Un jour, ils font la connaissance d’un funambule surnommé « le fou », mais rapidement entre les deux hommes une sorte de rivalité s’installe, rivalité qui débouche sur un drame. Les rapports entre Zampanò et Gelsomina se dégradent à tel point que ce dernier finit par l’abandonner…

La Strada est le premier grand succès international de Federico Fellini. Il lui permet de remporter un Lion d’Argent à la Mostra de Venise et, à Hollywood, le premier de cinq oscars. Cette sorte de road movie nous fait parcourir les villages de l’Italie de l’après-guerre sur la vieille motocamionnette de Zampanò. Ce voyage dans l’espace à travers les plages dépeuplées, les terrains vagues et les routes désertes se révèlera être également un itinéraire intérieur. La Strada imposa Fellini comme nouveau jeune maître du cinéma italien, en pleine déconfiture du néoréalisme. Le réalisateur exploite à merveille les décors naturels, lui qui, quelques années plus tard, considérera les studios de Cinecittà comme sa seconde maison. Toutefois, le film fut violemment attaqué par la critique marxiste qui vit en Fellini un héritier catholique de son mentor Rossellini et en La Strada un film franciscain. Aujourd’hui loin des débats idéologiques, le spectateur retient souvent la poésie et le sentiment de mélancolie qui l’étreint à la fin du film ; Anthony Quinn et Giulietta Masina dont les noms resteront à jamais associés à ceux de Zampanò et Gelsomina. Nino Rota, quant à lui, a composé, pour l’occasion, l’une des plus célèbres musiques de film de l’histoire du cinéma.

Jean-Claude Mirabella

Réalisation : Federico Fellini
Scénario : Federico Fellini, Tullio Pinelli, Ennio Flaiano
Photographie :Otello Martelli
Montage : Kenout Peltier
Musique : Nino Rota
Décors : Mario Ravasco, Brunello Rondi
Production :Carlo Ponti, Dino de Laurentiis
Interprètes : Giuletta Masina, Anthony Quinn, Richard Basehart