15/12/2022 – Habemus papam

Habemus Papam – Italie – 2011 – 1 h. 44 – Couleurs

Après la mort du Pape, le Conclave se réunit au Vatican pour élire son successeur. Plusieurs votes sont nécessaires avant que la fumée blanche ne s’élève au-dessus de la Basilique Saint-Pierre : un cardinal est enfin élu, Habemus Papam ! Les fidèles massés sur la place attendent l’apparition au balcon du nouveau souverain pontife, en vain. Ce dernier, en prise avec l’angoisse, ne semble pas prêt à supporter le poids d’une telle responsabilité. Le monde entier est en attente tandis qu’au Vatican, on cherche des solutions pour surmonter la crise.

Les héros peuvent-ils douter ? La crise existentielle que traverse le cardinal Melville n’est pas commune. Elle est avant tout liée à son pouvoir et aux attentes que les fidèles placent en lui. Avec Habemus Papam, Nanni Moretti se questionne sur la capacité d’un seul homme à affronter les défis du siècle, peut-être celui du renoncement des héros providentiels.

La crise du personnage, c’est aussi la crise du cinéaste Moretti. Le début des années 2000 voit son cinéma se redéfinir ; le réalisateur semble abandonner l’écriture autobiographique pour un point de vue plus distancié ; il partage désormais le rôle principal ou le confie à un autre acteur. Dans Habemus Papam, alors que Michel Piccoli joue le rôle du Pape, Moretti incarne un psychanalyste, le cinéaste change de posture. Il n’est plus le personnage central dont la psyché construit le film, il est celui qui interroge, qui analyse et qui prend soin. C’est aussi le ton de ses films qui varie. La dérision a laissé place à davantage de gravité. Pour autant, au plus fort de la crise, il suffit d’une partie de volley pour oublier un temps les tourments.

Paul Lhiabastres

Réalisation : Nanni Moretti
Scénario : Nanni Moretti, Francesco Piccolo et Federica Pontremoli
Photographie :Alessandro Pesci
Musique : Franco Piersanti
Montage :Esmeralda Calabria
Décors : Paola Bizzarri
Production :Nanni Moretti, Domenico Procacci, Jean Labadie
Interprètes : Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr, Renato Scarpa, Camillo Milli, Roberto Nobile, Franco Graziosi, Harold Bradley, Margherita Buy